Culte de l'élite VS culture de l'excellence

J'entends souvent dire qu'il faudrait dans les organisations plus de libres penseurs, d'intellectuels capables d'une pensée rigoureuse et indépendante, de stratèges issus des formations les plus prestigieuses. Croyez-vous sincèrement que c'est ce dont nos organisations ont besoin ?

AVOIR RAISON OU ETRE RAISON ?

J'observe ci-et-là des groupes se constituer, désireux de changer les modes de fonctionnement de notre société, qui en politique, en éducation, en management. Et toujours les mêmes schémas se reproduisent. Qui aura le "plus" raison ? Qui parlera le plus fort ? Qui jouira de plus de reconnaissance ?

Alors mon coeur pleure. Car essentiellement, le monde n'a que faire de qui a raison, de quelle voix porte le plus haut ou de qui a le plus de privilèges. Ce que le monde attend de nous, c'est que nous SOYONS la raison, que nous SOYONS la voie, que nous SOYONS conscients de notre seule et unique privilège : LA VIE - enfin selon l'AVIS de mon humble personne.

Bien sûr, nous avons besoin de cercles d'experts, de managers capables d'une pensée autonome, de leaders bien "câblés". Mais surtout, surtout, nous avons cruellement besoin d'exemplarité.

L'EXEMPLARITE SE LIT DANS LES PETITS GESTES 

L'exemplarité, ce n'est pas une histoire de longs discours, de grands pouvoirs ou de belles voitures : c'est une histoire de gestes simples.

  • Se dire humble est une chose, respecter son assistante(e) ou l'éboueur en est une autre.
  • Piloter une stratégie de change management est une chose, accepter le changement venant du terrain en est une autre.
  • Prôner des valeurs d'innovation est une chose, faire preuve d'audace dans ses décisions en est une autre.
  • Sourire de face est une chose, sourire avec sincérité en est une autre.
  • Rechercher l'efficacité est une chose, développer son efficience personnelle en est une autre.
  • Se dire libre est une chose, ne pas se soumettre silencieusement à l'autorité illégitime en est une autre.
  • Se dire disponible est une chose, garder son bureau ouvert en est une autre.

Liste à compléter...

LA CONCLUSION N'EST QUE LE DEBUT

Il est tellement plus confortable d'envier ceux qui ont réussi sans se donner les moyens de sa propre réussite... ou de dénigrer les plus fragiles dans le déni de sa propre vulnérabilité... Se montrer exemplaire au quotidien, dans la recherche de cohérence entre ses pensées, ses discours et ses comportements est un art exigeant pour tout un chacun et un défi majeur pour l'évolution de notre société. 

Pour nous y aider, relisons Kipling qui nous y invitait déjà il y a plus d'un siècle :

          Si tu vas dans la foule sans orgueil à tout rompre, 
          Ou frayes avec les rois sans te croire un héros ; 
          Si l’ami ni l’ennemi ne peuvent te corrompre ; 
          Si tout homme, pour toi, compte, mais nul par trop...

         Kipling - Lettre à mon fils

Cet article a été écrit et publié le 27 août 2016 sur le profil Linkedin de Solenn Thomas. Il est toujours d'actualité...

Retour à la liste des actualités